La distance comme lien social

Alain Rallet

1Que devient le lien social lorsque les distances paraissent s’accroître entre les individus en raison des processus d’individualisation d’une part et de numérisation des interactions sociales d’autre part ?

2À cette question complexe, il peut être tentant d’apporter une réponse simple : le lien social est appelé à se défaire. D’un côté, on soulignera la rupture des collectifs minés de l’intérieur par le consumérisme individualiste et la fragmentation spatiale induite par la mondialisation. De l’autre les risques de désocialisation introduits par la technologie : le téléphone en fut accusé hier et Facebook aujourd’hui. Cette vision repose sur une opposition simple entre distance et lien social. La distance est ce qui sépare, le lien social ce qui unit. Or les sociologues ont montré de longue date, Simmel en particulier, qu’il s’agit d’une opposition dialectique : la distance n’est pas qu’une séparation, c’est aussi la condition du lien social (« trouver la bonne distance ») et notamment de l’altérité. Tandis que le lien social s’éprouve et se construit au travers de la distance.

3La vraie question est donc : comment s’opère cette unité dialectique dans les conditions contemporaines de l’individualisation consumériste et de la fragmentation spatiale d’une part, et de l’interposition numérique dans les interactions sociales d’autre part ?

4Les articles de cette revue traitent cette question au travers des processus de socialisation à l’œuvre dans ce contexte, et plus précisément analysent comment la distance sert à créer du lien social et quel type de lien social, que ce soit au travers de la migration, de la relation enseignante, médicale, managériale ou politique, de la réception de séries TV ou d’une tenue religieuse.

5La distance prise en compte est de différente nature mais la tâche est la même : identifier le lien social particulier qu’elle produit, qu’elle incarne. Car la distance n’est pas un temps d’interruption ou de franchissement entre deux processus ou moments sociaux. Elle est elle-même une forme particulière de lien social qui est d’être une confrontation entre deux ou plusieurs mondes télescopés par l’intervention de médias ou de réseaux. Télescopés car ils ne sont plus protégés par la distance géographique. Que produit cette confrontation entre des mondes que la distance ne sépare plus mais qu’elle met au contraire en scène ?

6Telle est l’interrogation qui anime ces travaux. Loin de la traditionnelle déploration selon laquelle la distance tue le lien social, ces travaux examinent méthodiquement les liens sociaux nouveaux qui surgissent de la confrontation de mondes différents induite par les médias et les réseaux numériques. C’est bien pourquoi, au-delà de leur entrée particulière, ils doivent être lus au regard d’une passionnante interrogation commune.


Pour citer ce document

Alain Rallet, «La distance comme lien social», Kairos [En ligne], n°3, mis à jour le : 23/10/2019, URL : http://revues-msh.uca.fr/kairos/index.php?id=211.

Auteur

Quelques mots à propos de :  Alain Rallet

Réseaux, Innovations, Territoires, Mondialisation, Université Paris Sud