Nouvelle venue il y a quelques décennies encore dans le paysage critique français et étranger, la recherche sur la littérature des voyages constitue aujourd'hui un domaine à part entière des études littéraires. Textes ouverts sur le monde, les récits de voyage sont inséparables des routes, des pays, des choses et des gens qui les ont inspirés. Leur lecture appelle l'attention sur le rapport de l'écriture à ce qu'elle décrit, et d'une façon générale sur la force référentielle d'un récit qui n'abandonne jamais sa vocation à dire le réel, quelle que soit l'étrangeté, voulue ou non, des lieux et des objets qu'il évoque.



Dernier numéro paru

HS 3 | 2020 : Parables of Perception. The Travel Writings of Henry James

Dossier établi par Marie-Odile Salati, Sheila Teahan et Richard Anker.

 

 

Henry James’s first book of travel writings, Transatlantic Sketches (1875), was published in the same year as his first collection of stories, A Passionate Pilgrim and Other Tales, and the serialization of Roderick HudsonThe American Scene (1907) and several of the essays included in Italian Hours (1909) belong to late James, written after the novelist had achieved what most critics consider to be his finest aesthetic achievements, The Wings of the DoveThe Ambassadors and The Golden Bowl. Between the publication of these volumes other collections of travel writings appeared: Foreign Parts (1883), Portraits of Places (1883), A Little Tour in France (1884), and English Hours (1905), all comprised of sketches and essays initially offered to periodicals in the United States and England over four decades of the author’s writing life.

 

Lire la suite