Charte éthique de Viatica

L’évaluation se fait de manière anonyme, en interne et en externe, sauf dans le cas où un article proposé émane d’un membre du comité de rédaction : dans ce cas, les deux évaluations sont faites par des experts extérieurs1.

L’évaluation se fait de manière impartiale, selon des critères strictement scientifiques, sans tenir compte, au cas où cela serait connu, de considérations de sexe, de langue, de religion, de nationalité, d’appartenance institutionnelle ou de tout autre biais qui pourrait porter atteinte à l’objectivité du jugement.

Les critères d’évaluation figurent en libre accès sur le site de la revue. Les experts sont amenés à remplir une grille d’évaluation ainsi qu’un rapport plus détaillé, qu’ils font parvenir dans un délai de deux mois à la direction de la revue ou à la personne responsable de la rubrique concernée.

Un article peut être accepté sans modifications, accepté sous réserve de modifications (mineures ou importantes), ou refusé d’emblée. En cas de désaccord entre les deux experts, une troisième évaluation peut être demandée. Les rapports d’évaluation sont communiqués de manière anonyme aux auteurs au cas où leur texte devrait être remanié pour publication.

Les experts sont choisis en fonction de leur compétence scientifique. Si, malgré le soin mis à éviter les conflits d’intérêts, l’un d’entre eux considère qu’il risque de se trouver dans cette position, il est tenu de le signaler à la direction de la revue, qui s’adressera dès lors à une autre personne.

Les articles confiés aux experts restent strictement confidentiels. De même, les rapports d’expertise sont communiqués seulement aux responsables de la revue, ou à la personne responsable de la rubrique concernée, ou au responsable d’un dossier, ainsi qu’aux auteurs du texte soumis.

Les auteurs proposant un article à la revue Viatica s’engagent à ne pas le faire simultanément à une autre revue et à présenter un texte inédit. Tout élément qui relèverait du plagiat conduirait immédiatement à un refus.

En cas d’acceptation d’un article, la revue s’engage à le publier dans un délai maximum de 18 mois. L’auteur conserve la possibilité de republier son article dans le cadre d’un ouvrage collectif ou d’un recueil d’articles, mais en mentionnant la première publication dans la revue Viatica.

Chaque auteur d’article reçoit un contrat à signer à la fin du processus d’évaluation et avant publication.

En cas d’erreur manifeste constatée après publication en ligne, l’auteur peut demander à la direction de la revue une correction, et, symétriquement, la direction de la revue peut exiger d’un auteur la correction d’une erreur qu’elle constate a posteriori (référence erronée, coquille manifeste, etc.). Ce cas doit cependant rester exceptionnel.

1 L’emploi du masculin pour désigner telle ou telle fonction (« expert », « auteur ») est entendu ici dans un sens neutre, sachant

Notes

1 L’emploi du masculin pour désigner telle ou telle fonction (« expert », « auteur ») est entendu ici dans un sens neutre, sachant que les femmes sont représentées à parité dans le comité de rédaction de la revue. Celle-ci accepte par ailleurs de publier des articles en écriture inclusive si la demande en est faite.

Droits d'auteur

Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)